Wedding/Mariage : Sarah & Nick

Grand opening of the 2018 season! The year kicked off with something a little exotic : a wedding in Australia at Bondi Beach!!

Ouverture de la saison 2018! Et on commence par quelque chose d’un peu exotique : un mariage en Australie à Bondi Beach!!! ( version française du texte plus bas).

Sarah is Australian and Nick is English. They live together Sydney and I was lucky to be their wedding photographer for their special day.

What’s more, travelling to Australia also gave us the opportunity to visit my brother and my sister in law who live there and to see some of the sights of this wonderful country. During the trip, I was also able to test out my new drone (the results of which will be appearing on my instagram shortly).

However, back to the wedding : Nick and Sarah are a lovely couple. They are different in many ways but complement each other brillantly. Nick also happens to be the older brother of my beloved, Lucy 🙂 It was a real pleasure and honour to have an important role on the wedding day.

The weather was predictably great (like REALLY great!) and the venues they had chosen were stunning.

On the day, I went straight to find Sarah and her family at the hotel in Watson’s Bay. The girls were relaxing together, laughing, getting ready and making memories. I was also able to capture some moving moments between Sarah and her parents. After that I went to find Nick and his groomsmen who were also getting ready (the stress levels noticeably a little higher!).

The ceremony itself took place under a clear blue sky in Blackburn Gardens and was a moving and special occasion for everybody there. The majority of the English guests (often easily identifiable by the odd bits of sunburn :p )  had come over especially for the wedding. The whole garden was buzzing with happiness and pride for the newly weds.

I was also able to seize a few minutes with Nick and Sarah to take some beautiful couple photos by the water.

The wedding party then travelled to Bondi Beach where we enjoyed the rest of the evening in the Bondi Life Saving Club. Unfortunately, or should I say fortunately, there was no sign of David Hasselhoff. 

The wedding provided a unique opportunity for the English and Australian family and friends to mix side by side and get to know each other better. The speeches were fantastic and Sarah even broke with tradition and made her own speech.

To take the photos, I had to work with the challenge of hard lighting and deep contrasts. However, I managed to shoot the whole day without using the flash to keep the light natural. The only time I used it was right at the end when everybody was dancing.

At the end of the day, I was pleased to have taken a large number of photos, a selection of which you will find below. 

Guests, you will have access to the full collection of photos by clicking this link (Please request the password from Nick and Sarah).

I look forward to seeing you soon !

 

Ouverture de la saison 2018! Et on commence par quelque chose d’un peu exotique : un mariage en Australie à Bondi Beach!!!

Sarah est australienne, Nick est anglais. Ils vivent à Sydney. Et j’ai eu la chance de pouvoir être le témoin privilégié de ce très joli mariage.

L’occasion était trop belle pour aussi voir aussi mon frère qui vit là-bas, et de profiter, tel un touriste de ce beau pays. J’y ai d’ailleurs commencé à faire petites prises de vue avec le drone, que je mettrai dans les jours qui viennent sur instagram.

Mais revenons à notre mariage. Nos deux amoureux sont beaux, drôles, différents l’uns de l’autre mais se complètent tellement.Nick se trouve être le grand frère de ma bien-aimée 🙂 C’est un réel plaisir et un honneur de pouvoir suivre ce mariage.

Et vous allez vous en douter, il fait forcément beau et surtout très chaud. Et le cadre est fut magnifique tout au long de la journée.

J’ai retrouvé la mariée et sa famille dans une superbe suite donnant sur la baie. Grand moment de détente, de rigolade, de complicité mais aussi d’émotions avec les parents. Puis vient le tour du marié et ses témoins où le stress commença à monter tout doucement…

Et c’est donc sous un superbe ciel bleu que la cérémonie eut lieu. Et elle fut particulièrement émouvante pour tout le monde. Un beau contingent d’anglais était d’ailleurs spécialement venu pour l’occasion (reconnaissable aux coups de soleil en général :p ) Le bonheur, la fierté et l’amour transpirait de partout, et moi de transpirer tout court dans mon costume ^^.

Puis je me suis éclipsé avec nos notre joli couple quelques minutes le temps de faire de superbes photos sur l’eau.

Tout ce petit monde a ensuite pris le chemin de Bondi Beach où nous avons pu profiter du reste de la soirée dans un des bâtiments des sauveteurs! Mais pas de David Hasselhoff heureusement (ou malheureusement?) Ce mariage fut l’occasion de mixer deux cultures différentes, bien qu’en apparence quasi identique : anglaise et australienne. Les toasts portés ce soir là furent extrêmement réussis. Et Sarah de briser le protocole en faisant le sien avec brio !

Coté technique, il a fallu jongler avec une lumière très dure et donc des contrastes importants pendant la cérémonie. Mais j’ai malgré tout shooté sans flash pour plus de naturel. Je n’ai sorti le flash qu’à la toute fin pour la partie dansante.

Au final, je me retrouve avec une grande quantité de photos, mais il a fallu faire une sélection que voici.

Pour les invités, vous aurez accès à l’ensemble des photos en cliquant sur ce lien (/!\mot de passe requis).

On se retrouve bientôt pour d’autres mariages 🙂

Pour l’accès à toutes les photos, c’est par ici (mot de passe requis!)

Wedding / Mariage : Delphine & Romain

 

Et c’est déjà le dernier mariage de la saison. Mais quel final! Un superbe mariage dans l’Ain (je n’y échappe plus) avec des rires et des couleurs!

Ces deux là ont vécu plusieurs vies déjà. Et ce mariage leur ressemble si bien. De la joie, des rires, de l’émotion, et les gens qu’ils ont croisé tout au long de leur vie, dans plusieurs villes et pays. L’occasion était trop belle pour ne pas fêter cela en grande pompe. Non pas un mais deux jours de fêtes entourés de leurs amis!

Si bien que me voilà un vendredi chez les parents du marié pour les préparatifs, où tout le monde entre et sort, dans tous les sens. La cérémonie à la mairie, réglée, direction le château où le reste de la fête se déroulera. C’est une immense bâtisse qui me rappelle un peu le château de Montplaisant. Un peu labyrinthe parfois^^. Et c’est sous la pluie que je fais les allers et retours entre les deux bâtiments. Car oui, il pleut. Comme vache qui pisse même. Cela fait plusieurs jours que la météo est prévue ainsi mais tout a été prévu en conséquent donc pas de panique. Mais par principe, je reste fidèle à mon short.

La garde rapprochée des mariés est une belle bande d’amis venus de tous bord, et on ne s’ennuie pas avec eux. Ils sortent d’ailleurs déjà les bouteilles

La cérémonie laïque est une vraie réussite, à la fois drôle et émouvante. Les amis ont mis le paquet. J’ai fait péter le record de photos à ce mariage et la sélection a vraiment été très difficile. Les regards complices de nos deux mariés sont trop choupinous (d’ailleurs, choupinous ou choupinoux???) Et un bonheur suit un autre, le ciel s’est progressivement dégagé tout au long de la cérémonie, au point d’avoir un soleil éclatant à la sortie des mariés! Le short vous dis-je!

Et la soirée qui suit sera tout aussi enjouée, avec les invités qui auront passé leur temps sur la piste. Mention spéciale pour les invités étrangers qui auront mis le feu sur la piste avec les musiques de Bollywood.

Voici une (petite) sélection de ce superbe mariage! Et c’est déjà le dernier mariage. Une superbe saison entre l’Ain et l’Alsace, avec des couples toujours plus amoureux et foufous qui ont réussi à faire du plus beau jour de la vie une superbe fête.

On se retrouve la saison prochaine pour de nouveaux mariages. Un petit scoop, le premier ne sera pas en France!!!

Wedding / Mariage : Anissa & Fulbert

Attention mariage haut en couleur en vue ! Cette année je ne serai allé qu’en Alsace et Rhône alpes… et ce gentil petit couple habite en Rhône alpes mais le fête en Alsace. Tout est lié je vous dis.

Il est né au Sénégal elle est née en Alsace, et c’est le basket qui les a réunis. Cet adorable couple que j’ai pu rencontrer à Lyon l’année dernière ont décidé de me faire confiance pour leurs photos.

A peine arrivé pour les préparatifs que Anissa me prévient d’une surprise >>> elle est enceinte ! Ce\tte future\e basketteur a tout pour aller en NBA c’est désormais certain et une gigantesque famille pour l’aimer.

Car oui on a eu droit à un beau mariage par un chaud (trèèès chaud) samedi d’août avec pleins, vraiment pleins d’invités.  Le mariage avait pour thème la couleur jaune, et beaucoup d’invités ont joué le jeu. De manière globale ce mariage était très coloré et j’ai finalement peu de photos en noir et blanc. Mais avec ce jaune partout, cette chaleur estivale, difficile de se priver de tant de couleur :}

La cérémonie en extérieur a été à la fois solennelle, drôle et touchante via les différents intervenants. Les larmes ont coulés, des rires; beaucoup de rire surtout.

La soirée restera dans les annales, c’était tout simplement le bordel haha. Les maries font leur entrée dans la salle et tout le monde se met déjà à les rejoindre sur la piste pour danser…on croit pouvoir s’asseoir tandis que Fulbert commence les remerciements d’usage quand soudain un invité apparaît avec des lunettes, marchant comme un zombie. Et c’est parti pour un Harlem Shake général où tous les invités sortent des accessoires. Le gros bordel général quoi. Superbe surprise et les mariés auront mis 30 minutes avant de s’asseoir, le ton était donné pour le reste de la soirée. Magique de voir plus d’une centaine de personnes sur la piste, se mélanger et danser comme des fous. Une fête incroyable qui se voit sur les photos. J’espère qu’en les voyant; vous penserez « mince j’aurai voulu y être ».

D’un point de vue technique la journée était ensoleillée voire même trop, la séance couple a été faite sur le terrain de basket en plein cagnard, on aura été aussi rapide qu’efficace hehe.

Mais c’est surtout le soir ou j’ai bouffé les piles, la salle est énorme avec une hauteur de plafond très importante donc le flash en réverbération devait donner toute sa puissance pour espérer l’atteindre, conjugué a la chaleur, je changeais les piles du flash toutes les 40mn complètement brûlantes.

On retournera en Alsace l’année prochaine avec des maries toujours choupinous et un peu foufous !

Wedding / Mariage : Camille & Nicolas

Retour aux sources avec un mariage en Alsace… et pas n’importe lequel : celui de mon cousin!

Nicolas n’est pas un cousin éloigné que je n’ai jamais vu. Chaque été passé en Alsace quand j’étais petit on se retrouvait à jouer chez eux ou mon autre tante. Puis nous sommes aussi venus s’installer en Alsace, donc on s’est vu encore plus fréquemment. Nicolas s’est ensuite retrouvé dans le même lycée (on a un an d’intervalle) et dans la même cité étudiante à la fac! Alors autant vous dire que je l’ai vu grandir le gaillard et qu’on a passé « moult » moments ensemble, parfois très (trop) arrosés au cours de soirées mémorables.

Pouvoir assister à son mariage avec sa Camille, qui est adorable est un réel bonheur pour moi. Il a trouvé sa moitié et su aussi garder sa bande de potes. Ce groupe de fous furieux, je les ai côtoyés aussi et c’était un vrai moment de joie de refaire la fête avec eux, les souvenirs de nos jeunes années lointaines (haha) se mêlant à tout ça.

Mariage particulier donc car j’ai quand même bien fêté, dansé, bu, joué (et gagné, c’est qui le patron du jeu des 12 mois???) mais j’ai quand même fait des photos

Chaque mariage est différent mais quand je fais les photos je ressens les mêmes sensations : de l’émotion, de la joie et des rires le jour du mariage, puis le stress en commençant à retoucher les photos… puis la satisfaction devant les photos et souvent même l’émotion du jour du mariage qui ressort… puis à nouveau le stress quand les photos sont envoyées aux mariés… Le jour où je n’aurai plus ces sensations, j’arrêterai la photo, mais pas aujourd’hui. Ni  demain.

Voici donc le Best-of de ce jour, où on aura vraiment beaucoup ri et bien fait la fête comme il se doit. A la différence près que j’y avais ma propre famille. Un mariage comme je les aime.

Wedding / Mariage : Sarah & Pierre-François

Saison des mariages 2017 ouverte!!! Autant donc commencer par des chiffres ronds comme un 01/07/17 et dans une de mes régions habituelle, le Rhône-Alpes, à Bourg-en-Bresse pour être précis. Lors du cocktail, la mère de la mariée me confie : ma fille m’a dit qu’elle avait trouvé un photographe…mais qu’il habitait à Londres… mais j’ai été voir sur votre site, les photos sont jolies! »

Car oui, je vis désormais à Londres et quand on me demande d’où je viens la réponse surprend à tous les coups  Mais cela ne change pas grand chose au final, avec les coups de fils, skype et les emails on arrive finalement à très bien s’organiser. Surtout que cette fois-ci j’avais à faire à deux vrais amateurs de photographie : Sarah et Pierre-François. Merci pour la pression haha.

Arrivé la veille au soir, je file rejoindre la mariée chez le coiffeur. Je retiendrai le parapluie King size arc-en-ciel dans les rues de la ville et la recherche d’un rouge à lèvres à la dernière minute pour les petits moments très sympas. Puis retour dans la tribu au château. D’ailleurs, ce dernier est vraiment immense et parfait pour de la photo. Les mariés ont deux adorables enfants, et le mot adorable est un euphémisme, ils étaient absolument craquants. Il y avait d’ailleurs toute une petite armée de bambins finalement plutôt sages au mariage mais tous adorables.

C’est d’ailleurs ces enfants qui ont transformé l’habillage des mariés en un moment magique : d’un côté la mariée avec sa sœur et sa fille, et de l’autre le marié avec son fils. Certaines des photos sont parmi mes préférées que j’ai jamais pu faire. Impossible de ne pas craquer devant ces photos de complicité.

Si la pluie est tombée toute la matinée, elle a fini par s’arrêter…à la sortie de la mairie! On aura même eu droit au soleil peu de temps après pour le reste de la journée. Et heureusement, car les pères des mariés ont eu l’incroyable idée de faire venir une montgolfière. Oui vous avez bien lu : une montgolfière!! Cela a son petit effet tout de même.

Le mariage s’est passé dans la bonne humeur avec des invités vraiment charmants, de bons rires et de l’émotion. J’ai spotté plusieurs larmichettes mais j’en retiendrai 2 en particulier :

Le grand père de la mariée, visiblement très ému à la mairie qui était vraiment adorable.

Un moment entre les 2 mariés et leur fille, en plein cocktail, devant les musiciens. Je ne sais même pas s’ils m’ont vu à ce moment là, mais j’ai bien failli avoir mes larmichettes aussi. Ils étaient coupés du monde, dans leur bulle d’émotion et de bonheur… au milieu des invités. J’ai vraiment trouvé ce moment très intense et magnifique.

Je suis décidément toujours plus fan du noir et blanc et ce mariage ne me fera pas penser le contraire. Je vais finir par faire un mariage entier en noir et blanc… on verra ça  On se retrouve bientôt pour le prochain mariage (en Alsace cette fois-ci)!

 

Escaping Winter / Fuir l’hiver : Saison 3 episode 1 VIETNAM

Pour la 3ème année consécutive je pars dans un pays chaud histoire de fuir un peu la rudesse hivernale… j’ai eu le nez creux sur la période puisqu’il se trouve que ce fut le moment où l’Europe a connu la grosse vague de froid!

En route donc vers l’Asie direction le Vietnam. Le choix est toujours cornélien mais il faut se décider un jour. Je suis allé au Cambodge 2 ans auparavant et j’ai beaucoup entendu parler du Vietnam. Cependant les deux pays sont très différents l’un de l’autre. Et je ne m’attendais pas à tant de différence à dire vrai. Le Cambodge est particulièrement pauvre (l’Histoire du pays en est la principale cause) en comparaison avec le Vietnam. Mais le Vietnam est lui aussi très chargé en matière d’Histoire évidemment avec des occupations chinoises voire Japonaises, puis la colonisation française, l’intervention US… et même un conflit avec la Chine!

Premièrement le pays est vaste. Beaucoup plus que le Cambodge et s’étire tout le long de la cote. Le climat est donc sensiblement différent entre le Nord et le Sud. Malgré tout il fallait bien tenter un compromis et tenter la chance en réalisant un mix.

Le nord du Pays

En partant depuis Hanoï, le premier stop est du côté de Tam Coc. Connu pour ses rizières et ses collines. La riz n’est pas encore en terre mais le lieu reste impressionnant. en barque sur la rivière, Le lieu, baigné dans le brouillard a un côté mystérieux. Mention spéciale pour le temple perdu dans la montagne. L’escalade jusqu’au sommet offre une superbe vue. La montée n’a pas été la plus simple car la roche, comme découpée par le vent et la pluie, était très acérée. Chute interdite^^. D’ailleurs, en tapant sur la roche, cela donnait un bruit métallique…

puis direction Sapa dans les montagnes tout au nord du pays. Pas de photos… car ce fut un désastre! il a plu des cordes et le brouillard à 10 mètres a massacré ce périple. Si bien que je n’ai pas vu les rizières. C’est pourtant le plus bel endroit pour ce genre de décors… Grosse déception il faudra revenir, mais cette fois en pleine saison juste avant la récolte!

Direction ensuite Hoi An; qui se situe vers le milieu du pays. C’est la destination favorite de beaucoup de touristes et je dois dire que pour moi aussi. Cette ville a un charme fou. Sans avoir jamais été à Cuba (mais cela ne saurait trop tarder…) j’ai eu l’impression de trouver son clone asiatique avec sa vieille ville et ses couleurs rouge et jaune. De plus entre 15 et 21h, le centre ville est interdit aux motos! Même le stationnement est interdit. D’un seul coup, la paix revient. J’en ai aussi profité pour m’y promener au lever du soleil. Les ruelles sont vides mais pas le marché! J’étais le seul touriste et surtout le seul occidental présent et j’ai pu shooter au marché au poisson. Ce fut aussi l’occasion de louer un scooter et d’aller voir la Montagne de Marbre à Danang. Comme son nom l’indique, c’est une montagne en… marbre. Plusieurs pagodes y sont construites, en dehors ou dans les nombreuses grottes. La vue y est très impressionnante mais c’est surtout les grottes qui interpellent : elles sont parfois si grandes qu’on ne voit même pas le plafond. Il y a notamment une partie consacrée à l’enfer complètement délirante avec des statuettes de gens torturés par des diablotins… Il y a également le temple de Myson à 1 heure de moto. Forcément après Angkor je suis resté un peu sur ma faim. Mais quel dommage!! Ce sont les restes d’une ancienne civilisation, découverte par un français en plein milieu de la jungle au début du siècle. Les temples étaient encore intactes malheureusement les bombardements américains ont quasiment tout détruit…

Le sud du pays

Direction ensuite Mui Ne toujours plus au sud. 3 lieux valent le coup. Tout d’abord le Fairy Stream ou Rivière aux fées. Une petite rivière avec d’un côté la forêt et de l’autre une sorte de canyon de couleur rouge. C’est une ballade très agréable à faire, les pieds dans l’eau! Puis les dunes blanches. D’un seul coup, l’impression d’être dans le désert ! Et ce n’est pas fini puisqu’il y a d’autres dunes, mais cette fois-ci rouges! Enfin orange plutôt et qui une fois le coucher de soleil arrivé rougissent

Pour finir; un petit détour par l’île de Phu Quoc, ou pour être tout à fait franc; je n’ai rien fait  les derniers jours du séjour pour se reposer au soleil avant de revenir en Europe.

De bonnes vacances mais il faudra revenir un jour pour faire les rizières de Sapa et la baie d’Ha Long!

Wedding / Mariage : Blandine & Guilhem

On continue le tour de France avec le super mariage de Blandine et Guilhem. Ils se sont rencontrés à l’Ecole de Commerce… qui se trouve être la même que moi  Comme je l’ai écrit dans l’article précédent, mon déménagement à Londres m’a conduit à refuser presque tous les mariages. Presque, car Guilhem est du genre persévérant et persuasif et je n’ai pas su dire non. Je me souviens encore lui avoir dit oui à l’aéroport juste avant de décoller pour l’Afrique du sud!

Vivant à Paris mais originaire du Sud-Ouest, Guilhem a réussi l’exploit de restaurer la grange du domaine familiale pour y accueillir les festivités. Pas une mince affaire quand on voit la taille de la bâtisse et le résultat est superbe! Tellement bluffant qu’ils pourraient la louer pour d’autres mariages. Arrivé la veille en avion, je suis accueilli à bras ouvert par la famille et les amis des mariés. Ces derniers fignolent encore la voiture balai et le déroulé des activités. Je sais déjà que ce mariage va être joyeux.

j’adore les vieilles maisons, et la demeure familiale fait honneur à cela avec ces colonnes voûtés, héritage d’une ancienne abbaye. Le père me fait visiter les alentours, l’Aveyron est une très belle région. Gros coup de cœur pour la grand-mère qui fuit les appareils photo mais immortalisée malgré tout quand elle n’a pu s’empêcher de passer un coup de Swiffer. j’ai beaucoup aimé la complicité entre Blandine et sa sœur bienveillante. Tout étant déjà réglé, on se paye même le luxe d’un apéro avant d’y aller!

Il y a bien eu une petite pluie à l’arrivée pour le vin d’honneur mais très vite remplacée par un superbe soleil. La journée s’est passée sans accroc. Guilhem m’avait promis un mariage dans la bonne humeur et la rigolade et ce fut le cas. La grand-mère, encore, aura mis l’ambiance en chantant avec les jeunes mais je ne suis pas certain qu’elle ait vraiment saisi le sens des paroles et des gestes (quoique??) Guilhem a des airs de Jean Dujardin du Sud-Ouest. Ambiance Rugby-Sud-Ouest garantie. La grange qui aura demandé tant de labeurs a finalement impressionné son monde et parfaitement rempli son rôle. J’ai fini par rendre les armes mais les plus coriaces auront tenu jusqu’à 7h avec une partie de boules…

Mais ce n’est pas fini, car voilà qu’arrive l’aligot pour le brunch du dimanche! Je suis inculte, excusez-moi j’ai découvert ce plat ce lendemain de mariage. Il ne rentrera pas dans la catégorie plat diététique (mais alors paaaaas du tout) mais que c’est bon!

L’estomac (très) bien tassé et sous un beau ciel bleu, tout se petit monde a pu profiter encore un peu avant de s’envoler à la maison.

Malgré le fait de vivre à Londres, j’ai décidé de continuer à faire des mariages en France mais je vais me limiter à un tout petit nombre. Et puis, il y a toujours des mariés très très persuasifs  Rendez vous pour l’été 2017!

Wedding / Mariage : Valérie & Noame

2016, année de tous les changements! Me voilà en route pour Londres où je vis désormais. Ne sachant pas trop comment la transition allait se passer j’ai préféré jouer la sûreté pour le bien de tous en refusant presque tous les mariages. Presque, car il y a toujours quelques exceptions. C’est pourquoi je me suis retrouvé du côté de Chalon sur Saône en juin pour participer au mariage de Valérie et Noame.

Ils ne sont pas n’importe qui. Je connais Valérie depuis plusieurs années car j’ai été en quelque sorte son stagiaire pendant quelques moi quand j’étais encore étudiant. Entre les sessions de recrutement et les Mcdo (oui car je n’aime rien blabla) on s’est très bien entendu et m’avait toujours dit qu’un jour qu’elle ferait appel à moi le jour du mariage venu. Ce qu’elle fit à mon plus grand bonheur:)

Car voilà, chaque mariage est différent mais pour en avoir fait un par le passé, les mariages de couples plus âgés (loin de moi l’idée d’être offensant :p ) avec des enfants sont très différents des autres. On est certes moins jeunes, mais croyez moi, ce sont pas les derniers quand il s’agît de faire la fête. Aussi, les mariés sont encore plus détendus que d’ordinaire. Déjà que d’habitude j’ai toujours droit à des mariés relax mais les eux le sont toujours plus.

Pour la première fois donc, j’ai pu enfin rencontrer « en vrai » Noame, le futur mari, et leurs deux adorables filles. Pour l’occasion ces dernières ressemblaient à deux princesses. Ou à des bonbons. Rose en tout cas. Très rose.

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer les amis des mariés, avec une troupe de filles du côté de Valérie…. vous connaissez Sex & the city? J’avais l’impression d’avoir la petite bande et j’ai bien rigolé avec elles tout au long de la journée.

Adorable également la maman de Noame, tellement émue tout au long du mariage!

Arrivé au vin d’honneur; j’ai eu la bonne surprise de découvrir un château gonflable pour les enfants. Succès garanti auprès de ces derniers. Et concours de sauts immortalisés en photo !

Et forcément, mettre ce genre d’accessoire à ma portée… je n’ai pas pu résister et j’ai demandé aux mariés de tenter une incursion au royaume des enfants! les mariés, déjà chauffés à blanc, n’ont vraiment pas été durs à convaincre et le château a souffert car il est n’est destiné à des personnes qui font le double de la taille et du poids d’un enfant si bien que le château a failli s’écrouler mais cela reste un grand moment avec les mariés que je ne suis pas prêt d’oublier et eux non plus.

D’ailleurs le reste des invités non plus n’étaient pas du tout calmes et c’est tout une troupe déchaînée qui s’est retrouvé sur la piste! Un mariage festif donc comme je les aime. Et c’est complètement épuisé que j’ai repris l’avion très tôt le matin pour Londres. Suite au prochain article!

Escaping winter / Fuir l’hiver : Saison 2 episode 2 South Africa

Deuxième partie du périple en Afrique du Sud! Nous reprenons là où nous l’avions laissé, c’est à dire au Swaziland, dans le Mlilwane Wildlife Sanctuary. Une auberge de jeunesse nichée en plein cœur… mais sans aucun touriste! Il n’a pas fallu beaucoup de motivation pour profiter de la ville avec piscine et les servantes très gentilles  Idéal comme point de départ pour des petites randonnées à pied mais aussi à cheval! Car il n’y a pas de carnivores (en dehors des crocodiles) donc les herbivores sont partout. Les zèbres viennent jusque dans les jardins.

Direction ensuite le Malolotja National Park, et dépaysement total à nouveau : cela donne presque l’impression d’être dans les Alpes autrichiennes. L’occasion également de faire un Canopy Tour, sorte de via ferrata pour les nuls dans les branches mais la vue sur les paysages est sympa.

Et voilà qu’arrive le Kruger. Le fameux Kruger Park, de la taille d’Israel à lui tout seul, qui est un peu le point culminant de ce séjour avec 3 jours passés là-bas.

Avant d’entrer plus en détail, je tiens à préciser que la photographe animalière n’est pas mon domaine. Pas du tout même puisque c’est la première fois. Mais un humain est une bestiole aussi non? Alors cela devrait pouvoir fonctionner. Cependant, je n’étais pas forcément équipé pour. J’ai donc choisi de louer un objectif 300mm chez Pixlocation, que je recommande chaudement par ailleurs. Je n’ai pas utilisé cet objectif à tout bout de champ car les animaux s’approchent d’eux mêmes des véhicules parfois mais il aura quand même bien servi.

L’autre point que j’aimerai souligner est qu’on ne parle pas de simple safari mais de « Safari Game » car c’est une sorte de jeu : trouver les animaux. Et comme dans n’importe quel jeu, il peut arriver de perdre. Car ce sont plusieurs paramètres à prendre en compte : le moment de la journée, les points d’eau ou de passages, la présence ou non d’autres animaux, les humains, le fait de réussir à les voir malgré la végétation et aussi une part de chance.

Voici quelques unes des rencontres avec les animaux photographiés parmi les plus marquantes.

Après 2h30 de voiture dans le parc sans n’avoir rien aperçu d’autres que des oiseaux, le moral faiblit un peu. Mais il faut continuer à avancer. Et là, soudain, de l’autre coté de la rivière asséchée, une voiture à l’arrêt; En général une voiture ne s’arrête pas pour rien. Et voilà qu’entre les deux voitures, passent tranquillement deux léopards! C’est un des animaux les plus durs à débusquer du parc et il se promène devant nous. D’ordinaire solitaire et nocturne, ils sont pourtant deux! La montée d’adrénaline est grisante. Comme un enfant au parc Astérix (ou Disney, c’est selon) Les léopards se posent ensuite dans les broussailles.

Mais la rencontre la plus impressionnante de la journée sera avec les éléphants. C’est un animal vraiment impressionnant. Déjà vu plusieurs fois de loin (150m lors du premier) puis être tombé nez à nez avec un éléphant couvert de boue au bord de la route (oui nez à nez c’est possible malgré sa taille) cette nouvelle rencontre allait tout changer : Une voiture arrêtée en plein milieu. Quelques éléphants sur le côté droit qui mangent tranquillement à 25m de la route. Mais il y en a d’autres sur la gauche de la route qui progressent doucement. 1 puis 2 puis 3 puis 4.. dont des petits. La voiture s’en va. Mais il semble y en avoir encore d’autres sur la gauche. En avançant la voiture, en effet, une horde beaucoup plus importante s’apprête à traverser. Machine arrière en voiture pour ne pas les rater. Et là, à ce moment précis, voir en rangs serrés une bonne vingtaine d’éléphants avancer vers la route est une chose incroyable! La horde traverse la route, ils deviennent impossible à compter tellement ils sont nombreux, on dépasse les 40 animaux. Grand moment.

La deuxième journée commencera à l’aube avec cette fois un troupeau de girafes au lever du soleil. Puis plus rien. La traversée d’une zone aride est désespérante. Mais arrivé à un camp, plusieurs positions de félins sont signalés! De retour dans la voiture pour finalement tomber sur un léopard et un lion! En fin d’après-midi, la plus belle rencontre de ce périple s’offre enfin :

La lumière est chaude, la route suit en parallèle une petite rivière en contrebas. De nombreux herbivores sont présents. Très nombreux mêmes. Plus on s’enfonce et plus la tension est palpable, en particulier chez les zèbres. Et là, à 250m de la route sur la gauche, une tête dépasse devant un arbre couché : c’est un guépard, c’est certain! La voiture pile. La tête a disparu. Je n’ai pourtant pas rêvé! Mais non, la tête réapparaît, accompagné de deux bébés! A la jumelle, et avec le téléobjectif, l’observation commence. Car l’animal fixe l’horizon. Et par n’importe lequel : à la droite de la route se trouve la rivière et les antilopes. Le guépard commence à se mettre en marche pour la chasse… suivi par ses petits. Une autre voiture nous rejoint. Le guépard laisse les petits dans les fourrés à 50m de la route et avance désormais seul. à 75m sur la droite de la route, se trouve une femelle antilope et son petit. La tension est à son comble. Le guépard se faufile, passe devant la voiture, marque un arrêt : les antilopes sont en alerte. Et c’est la panique générale : Les antilopes détalent vers la rivière poursuivis par le guépard. Le troupeau se zèbres traversent la route dans l’autre sens dans un nuage de poussière et de bruit. Puis le silence. Les petits guépards commencent à s’impatienter et sortent de leur abri et poussent des petits cris. Finalement la mère leur répond et les bébés filent en sa direction. Plus tard, revoilà la petite famille qui retraverse la route devant la voiture. Je vous laisse imaginer l’excitation après un tel moment ^^.

La nuit dans le parc, les cris de hyènes se mêlent à ceux des lions et des différents herbivores qui viennent à les croiser. C’est une ambiance très particulière.

Après 3 jours passés dans le parc, la nouvelle et dernière grosse destination est en vue : Le Blyde River Canyon. Situé sur un haut plateau dominant la région, ces 2 jours passés sur place ont été très agréables. Des vues sur la vallée, et même une baignade dans une rivière ! L’eau formant des remous avec le courant et les rochers, la sensation d’être dans un jacuzzi à ciel ouvert était totale  Et surtout le Blyde River Canyon en lui même. Sur les précieux conseils du propriétaire de l’hostel, un détour vers une randonnée qui promet. Et dès le départ, on met la barre très haute : une vue imprenable sur le canyon. C’est le 3ème plus grand du monde (après celui du Nevada, il ne me reste plus que celui en Namibie pour boucler le top 3. Qui a dit prochaine destination???) Et c’est parti pour la randonnée qui s’avère être bien sportive : une descente pas toujours évidente pour la première moitié du chemin. Au retour, deux chemins possibles…. Prenons donc le plus court… qui s’avère en fait être un vrai labyrinthe dans la jungle, sous une chaleur épuisante, à crapahuter dans la végétation, éviter les araignées, sauter au dessus des cours d’eau, ou marche en équilibre sur des troncs d’arbres, le tout en remontant! C’est deuxième partie m’aura rincé mais beaucoup fait rigoler. Cela vaut tous les parcours aventures!

Et c’est la fin du parcours. A noter cependant un passage par le musée de l’Apartheid à Johannesbourg juste avant de prendre l’avion du retour, qui vaut le coup d’oeil. Une partie grandement méconnue en France en dehors de ce qui entoure Mandela. Très instructif. Ce séjour aura été épuisant et j’aurai perdu quelques kilos mais quelle claque! Les paysages et les animaux croisés… tellement de souvenirs  qui s’entremêlent dans ma tête en faisant cet article. On se donne rendez vous pour un prochain trip au bout du monde

CATEGORIES

MENU