Escaping winter / Fuir l’hiver : Saison 2 episode 1 South Africa

l’hiver dernier, le voyage au Cambodge m’a beaucoup marqué tant par les choses vécues, ressenties et vues, que ce soit en tant que photographe ou simple touriste. Partir dans un pays chaud en plein milieu de l’hiver est une vraie bouffée d’oxygène pour le corps et le moral. Rebelote donc avec un superbe séjour parsemé d’aventures en Afrique du Sud!

Autre continent, pour changer un peu avec un double objectif: les animaux et les paysages. Il n’y a donc pas de photos de la population, ce qui normalement, est mon cheval de bataille, mais la volonté était de fuir justement le monde est de profiter des grandes étendues.

Et je peux vous assurer que cela valait le coup. L’Afrique du Sud commence à être à la mode et j’ai souri en entendant une pub à la radio pour les vols à destination de l’Afrique du Sud très récemment. Oui, foncez!!

Le périple a duré 15 jours, et a commencé en douceur par le Golden Gate Park (non pas le pont à SF) Petites randonnées mais idéales pour se mettre en jambe. Puis le Royal National Park, non loin de la frontière avec le Lesotho. Et c’est à partir de ce moment que les randonnées ont pris une autre saveur : en plus des paysages, il était tout à fait courant de tomber nez à nez avec des animaux sauvages. Différents types d’antilopes, de singes, et même une maman et son petit dont l’identification exacte reste encore un mystère (daman? marmotte?) C’est vraiment une sensation grisante que de pouvoir marcher en pleine nature et croiser ces animaux.

Mais la randonnée la plus marquante restera sans doute celle du Giant Castle Park, toujours près du Lesotho. Je n’oublierai jamais l’arrivée en voiture jusqu’au bivouac, sous le déluge et surtout une route pleine de nids de poule (nid de d’éléphant aurait été plus pertinent), et les ravines où l’eau se déversait. J’ai bien cru que la petite Polo n’arriverait jamais au bout, et pourtant… Niché dans la vallée, le camp était le parfait point de départ pour les randonnées environnantes, encerclées par des montagnes impressionnantes. Et c’est justement une de ces montagnes qu’il a fallu gravir. SI le début ressemblait à une promenade dans les herbes hautes, la randonnée s »est vite transformée en grimpette dans la jungle sous une chaleur étouffante. C’est une vraie satisfaction d’arriver en haut.

Autre moment intéressant : le fait de croiser en l »espace de 30 minutes, un crocodile, des hippopotames et un requin boule dogue dans la même rivière. On est content d’être dans le bateau. Mais plus impressionnant est l’hippopotame venu dans le jardin du chalet pour venir brouter pendant la nuit! Ou que vous soyez, les animaux peuvent venir. Il en est de même en bord de mer, avec les immenses plages de sable fin près de Cape Vidal. Il faut un certain temps pour réussir à trouver comment attraper les crabes qui pululent au bord de l’eau.

Lors de l’excursion en snorkeling à Kosy Bay, le skipper, serein nous annonce n’avoir jamais vu de requin. Evidemment, 10 minutes plus tard, un requin marteau pointe le bout du nez…. tout comme les coups de soleil et les petits singes qui auront volé mon Wrap! Mais ils étaient mignons quand même

Direction ensuite le Swaziland avec le Hlane National Park en guise d’entrée. La nuit fut un peu difficile dans la tente avec les rugissements des lions alentours… et courte pour aller faire le safari au lever du soleil c’est à dire à 4h du matin!! Car oui, il a fallu adapter le rythme de vie, ce qui pour le coup n’était pas reposant du tout. Mais le jeu en valait la chandelle avec plusieurs rencontres avec les lions, les éléphants ou les hippopotames. Mais on reparle plus en détail des safaris avec le deuxième article sur le sujet!

CATEGORIES

MENU