Wedding / Mariage : Blandine & Guilhem

On continue le tour de France avec le super mariage de Blandine et Guilhem. Ils se sont rencontrés à l’Ecole de Commerce… qui se trouve être la même que moi  Comme je l’ai écrit dans l’article précédent, mon déménagement à Londres m’a conduit à refuser presque tous les mariages. Presque, car Guilhem est du genre persévérant et persuasif et je n’ai pas su dire non. Je me souviens encore lui avoir dit oui à l’aéroport juste avant de décoller pour l’Afrique du sud!

Vivant à Paris mais originaire du Sud-Ouest, Guilhem a réussi l’exploit de restaurer la grange du domaine familiale pour y accueillir les festivités. Pas une mince affaire quand on voit la taille de la bâtisse et le résultat est superbe! Tellement bluffant qu’ils pourraient la louer pour d’autres mariages. Arrivé la veille en avion, je suis accueilli à bras ouvert par la famille et les amis des mariés. Ces derniers fignolent encore la voiture balai et le déroulé des activités. Je sais déjà que ce mariage va être joyeux.

j’adore les vieilles maisons, et la demeure familiale fait honneur à cela avec ces colonnes voûtés, héritage d’une ancienne abbaye. Le père me fait visiter les alentours, l’Aveyron est une très belle région. Gros coup de cœur pour la grand-mère qui fuit les appareils photo mais immortalisée malgré tout quand elle n’a pu s’empêcher de passer un coup de Swiffer. j’ai beaucoup aimé la complicité entre Blandine et sa sœur bienveillante. Tout étant déjà réglé, on se paye même le luxe d’un apéro avant d’y aller!

Il y a bien eu une petite pluie à l’arrivée pour le vin d’honneur mais très vite remplacée par un superbe soleil. La journée s’est passée sans accroc. Guilhem m’avait promis un mariage dans la bonne humeur et la rigolade et ce fut le cas. La grand-mère, encore, aura mis l’ambiance en chantant avec les jeunes mais je ne suis pas certain qu’elle ait vraiment saisi le sens des paroles et des gestes (quoique??) Guilhem a des airs de Jean Dujardin du Sud-Ouest. Ambiance Rugby-Sud-Ouest garantie. La grange qui aura demandé tant de labeurs a finalement impressionné son monde et parfaitement rempli son rôle. J’ai fini par rendre les armes mais les plus coriaces auront tenu jusqu’à 7h avec une partie de boules…

Mais ce n’est pas fini, car voilà qu’arrive l’aligot pour le brunch du dimanche! Je suis inculte, excusez-moi j’ai découvert ce plat ce lendemain de mariage. Il ne rentrera pas dans la catégorie plat diététique (mais alors paaaaas du tout) mais que c’est bon!

L’estomac (très) bien tassé et sous un beau ciel bleu, tout se petit monde a pu profiter encore un peu avant de s’envoler à la maison.

Malgré le fait de vivre à Londres, j’ai décidé de continuer à faire des mariages en France mais je vais me limiter à un tout petit nombre. Et puis, il y a toujours des mariés très très persuasifs  Rendez vous pour l’été 2017!

CATEGORIES

MENU